Herbes supérieures, panacées, adaptogènes ou toniques ?

Herbes supérieures, panacées, adaptogènes ou toniques ?

Premièrement, ces trois termes sont très similaires et se recoupent dans leurs définitions. Ils sont aussi utilisés dans plusieurs ouvrages de manière interchangeable.

Premièrement, une herbe tonique revitalise, énergise, revigore, est anti-age et redonne la force vitale (Qi).

Les panacées sont des remèdes universels. Dans la mythologie grecque, Panacée est une déesse qui  prodigue aux hommes des remèdes par les plantes. Aussi, le mot ginseng a une traduction latine, panax ,qui vient de panacée.

En effet, le ginseng est l’exemple le plus populaire de cette catégorie de plantes. Des milliards de personnes (autant en orient qu’en occident)  consomment (et ont consommé) cette panacée bien connue de la médecine traditionnelle chinoise. Le ginseng est utilisé de manière quotidienne par des gens en santé qui cherche à optimiser leur énergie et augmenter leur état de bien être. Cette plante génère un vif intérêt dans la communauté scientifique d’ethnobotanie  due à son impressionnant contenu en éléments phytochimiques actifs (saponines, etc.).

Le ginseng fait donc office d’étalon de référence (gold standard) quand on étudie les produits naturels dans la catégorie des PAT (panacée, adaptogènes et tonique). Les deux  catégories de ginsengs les plus prisés de la phytomédecine sont le panax ginseng asiatique et son cousin américain, le panax quinquefolius.

Le terme adaptogène nous vient des Russes Brekhman et Lazarev (1958) qui étudièrent de nombreuses plantes indigènes de l’union soviétique reconnue traditionnellement comme des panacées dans le but de standardiser leurs utilisations au profit de l’armée, des cosmonautes, et des athlètes olympiques.

Les adaptogènes sont des plantes/champignons qui peuvent augmenter la capacité de résistance non spécifique* des humains pour leur permettre de contrer les effets délétères du stress, entrainant ainsi une adaptation exceptionnelle à l’effort, à la tension et à la fatigue. De plus, ces substances doivent être non toxiques et exemptent d’effets secondaires. Les adaptogènes améliorent donc la rapidité et la qualité des réponses de l’organisme face au stress tout en facilitant le retour à l’état normal. Les adaptogènes ont aussi un effet modulatoire sur les systèmes endocrinien, immunitaire, nerveux, respiratoire, etc. En d’autres termes, nous pouvons dire que ses substances maintiennent la balance métabolique et biochimique du corps en favorisant l’homéostasie

*résistance contre les agressions physiques, chimiques, biologiques, etc.

Les mécanismes d’actions des adaptogènes sont très complexes mais les chercheurs commencent à avoir quelques indices quant à leurs interactions avec la biologie humaine. Bien que la plupart des plantes toniques soient très nutritives, leurs bienfaits ne se limitent pas à leurs apports en macro/micro nutriments, minéraux et vitamines.  L’effet anti-stress serait relié aux régulations de l’homéostasie par le biais de l’axe hypothalamus – pituitaire – surrénales. Certaines phytomolécules présentes dans les adaptogènes sont impliqués dans la syntèse des protéines de choc thermique (HSP) qui sont impliquées dans les mécanismes de résistance au stress et sont souvent associées à la longévité animale.

Aussi, les adaptogènes augmenteraient l’efficacité des mitochondries en assistant la production d’ATP cellulaire. (faible efficacité  = fatigue, stress, vieillissement)

Concrètement, cela signifie que la consommation régulière de ces champignons/ plantes (feuilles, pollens, fruits, graines, tiges, écorces, racines) nous permet d’être plus performant dans la vie quotidienne et dans les activités sportives; de réduire notre niveau de stress; d’augmenter notre résistance; de ralentir le processus de vieillissement, de supporter les processus de détoxification; et bien plus encore!

Quelques exemples de plantes supérieures/adaptogènes/toniques :

Chaga: super tonique

Gynostemma : l’herbe miracle!

Reishi : le champignon de l’immortalité

Eleutherococcus  Senticosus : aussi appelé eleuthero ou ginseng sibérien

Cordiceps sinensis : super champignon médicinal

Angelca archangelica : souvent associée à la santé des femmes

Bryonia alba : anti stress

Lepidium meyenii (maca) : nutritif et énergisant, régulation hormonale

Ledum groenlandicum (the du labrador) : energisant

Morinda citrifolia radix (racine de noni)

Pfaffia paniculata (suma) ginseng brésilien

Schisandra chinesis : santé du foie, du système nerveux, etc.

Sedum roseum (rhodiola) : Résistance au stress

Tribulus terrestris : Anabolique, androgénique

Withania somnifera (ashwagandha) : ginseng Indien

Panax quinquefolius (ginseng) : Panacée!

Astragale : système immunitaire, force physique et mentale

Codonopsis : le ginseng doux

 

Source : Lewis, W. H., & Elvin-Lewis, M. P. F. (2003). Medical botany: Plants affecting human health. Hoboken, N.J: J. Wiley.

Publicités